dimanche 16 juillet 2017

La Frise





Nous venons de passer notre premier week-end de vacances. Eh oui, nous avons joué les prolongations par rapport à l'année scolaire type. Il faut dire que notre rythme n'a pas été des plus sérieux cette année alors on pouvait bien faire ça. Ce fut d'ailleurs une période très fructueuse pendant laquelle le Lutin s'est investi un maximum.
 
Mon bilan d'instruction est donc très simple à faire : heureusement le déménagement est derrière nous et nous allons pouvoir débuter une nouvelle année en paix. Lutin souhaite poursuivre ses apprentissages de manière principalement formelle, je vais donc lui concocter un bon petit programme à la sauce progression.
En attendant, je reste sur ma dernière volonté : minimiser la quantité de cahiers. Lutin a accepté l'idée et nous en garderons tout de même quelques-uns dans des buts bien précis dont je parlerai un peu plus tard.
Et parmi les outils dont nous ne nous séparerions sous aucun prétexte, il y a la fameuse frise historique.


Elle représente une certaine quantité de pochettes cartonnées et un bon temps d'application de scotch mais j'adore le fait qu'elle soit manipulable, qu'elle ne monopolise pas de mur et que l'on puisse choisir une vision sur une période plus ou moins rapprochée. Il n'est bien sûr pas défendu de l'étaler en entier de temps en temps !


Suivant les périodes, les espaces temporels sont plus ou moins importants. Les moments les plus lointains n'ont que quelques pages regroupant plusieurs millénaires, puis des centenaires avant de consacrer une pochette à cinquante années.

La frise va rester bien tranquillement sur son étagère pendant les quinze prochains jours, bonnes vacances !









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire